Binger Seilzug

- Depuis plus de 60 ans au service des viticulteurs

 

1947
Deux frères, Artur et Otto Pieroth, ont l’idée de construire un treuil qui faciliterait la tâche dans le vignoble familial.  L’outil qu’ils conçoivent éveillant aussitôt l’intérêt de leurs collègues, ils créent alors une entreprise qui se spécialise dans la production du treuil en série.

1950 - 1970
Le treuil devient rapidement un assistant précieux dans les parcelles à forte déclivité puisque les tracteurs étroits n’existent pas encore à cette époque.  Et qui plus est, l’outil permet aussi de tirer une charrue.  C’est ainsi que Binger Seilzug en arrive à construire plus de 20 000 treuils. Puis, suivent des charrues spécialement adaptées, notamment la charrue universelle Binger Seilzug, et encore bien d’autres accessoires complémentaires. C’est en 1969 que Armin Pieroth, ingénieur en construction mécanique, rejoint l’entreprise à la deuxième génération.

1970 - 1980

Les arceaux de sécurité deviennent obligatoires sur les tracteurs. Alors, Binger Seilzug ajoute les arceaux de sécurité à sa palette de produits.  Elle en vend plus de 200 000, jusqu’à neuf preneurs de licences ayant contribué à leur distribution. Udo Pieroth, frère cadet de Armin et ingénieur lui aussi, entre à son tour dans l’entreprise en 1977.  Les deux frères gèrent ensemble la Binger Seilzug GmbH avec succès.

1980 -1990

L’entreprise adapte sa palette de produits aux nouvelles conditions qui règnent dans la filière viticole. Les tracteurs étroits faisant désormais partie de l’équipement standard des viticulteurs, Binger Seilzug développe des outils portés, notamment les rogneuses. La rogneuse commercialisée au début des années 80 se distingue de ses concurrentes par sa conception modulaire qui s’adapte à diverse modes de conduite de la vigne.

1990 - 2000
Binger Seilzug construit sa première prétailleuse ; deux autres modèles viendront ensuite compléter cette gamme de produits. Dans le même temps, on consolide les ventes à l’exportation.

2000 - 2005
Binger Seilzug développe l’effeuilleuse EB 490 et dépose le brevet. Cette machine, produite en série depuis 2005, a convaincu plus de 1 000 acquéreurs dès les deux premières années de commercialisation.

2006
Ne trouvant aucun successeur au sein de la famille Pieroth, les deux frères décident de vendre leur entreprise.  ERO-Gerätebau GmbH, société qui exerce son activité dans la même branche, rachète Binger Seilzug pour la diriger dans le même esprit que ses prédécesseurs.  Armin Pieroth prend sa retraite tandis que Udo Pieroth continue de gérer Binger Seilzug.

2007

Le décès prématuré de Udo Pieroth est une lourde perte pour l’entreprise. Ses collaborateurs, qui l’ont accompagné pendant des décennies, dirigent malgré tout l’entreprise dans le respect de ses principes.

2009

L’excellente renommée de Binger Seilzug s’étend désormais bien au-delà des frontières de l’Allemagne.  L’entreprise réalise plus de 50 pourcent de son chiffre d’affaires à l’exportation, et l’on trouve les produits Binger Seilzug dans tous les pays de grande tradition viticole.

Keine News in dieser Ansicht.